Une bonne communication audiovisuelle se résume à 4 choses : faire rêver, se démarquer, surprendre et être unique. C’est aussi la force des effets spéciaux. Si vous avez tout ça, vous pouvez vendre n’importe quoi.

Communication audiovisuelle et effets spéciaux, la formule magique ?

L’image est un puissant média de communication. Accessible par tous, elle vous offre la chance d’atteindre directement vos consommateurs en véhiculant un message clair, créatif et impactant.

Ce n’est pas anodin si la vidéo est devenue le type de contenu le plus regardé sur internet. Les marques l’ont bien compris. Elles n’hésitent plus à dépenser massivement et multiplier les formats pour se différencier dans leur communication audiovisuelle : publicité classique, web-série, court-métrage ou encore vidéo virale avec présence d’influenceurs…

En 2017, 48.4 % des investissements publicitaire concernaient la production audiovisuelle. Comme chaque année, ce chiffre ne cesse de croitre.

Quelle est la place des effets spéciaux dans tout ça ?

Partout. Ou presque.

Au début des années 1990, seulement 5 % des publicités audiovisuelles contenaient des effets spéciaux. Aujourd’hui, presque tout ce que vous apercevez à l’écran est retouché.

C’est simple. Cette tendance a bouleversé le paysage audiovisuel dans son ensemble.

Mais attention, il n’est pas question ici de parler seulement de vaisseaux spatiaux, de voitures qui explosent ou de baleines volantes. Non, c’est bien plus profond. C’est aussi l’art d’embellir une image, de rendre le fantaisiste plus vrai que nature, d’emmener les consommateurs dans votre univers de marque avec une histoire encore plus forte.

Depuis la démocratisation des effets spéciaux, les scénaristes et réalisateurs ont une immense liberté d’expression. Les limites techniques disparaissent peu à peu au profit d’un processus d’écriture complètement réinventé. Le budget reste le seul garde-fou de la créativité. Il n’y a qu’à comparer ce qui se faisait par le passé et maintenant.

L’intérêt des effets spéciaux pour la publicité est là. Décupler le champ des possibles pour se démarquer et vendre un produit de manière créative et unique.

Un véritable boost pour votre storytelling

S’il n’y avait qu’un mot pour définir une bonne publicité aujourd’hui, ça serait celui-ci : le storytelling, ou l’art de raconter de belles histoires. Le temps où la pub se résumait à matraquer les bienfaits d’un produit est révolu. Ce que les consommateurs veulent voir, ce sont des idées et des valeurs fortes à travers un récit maîtrisé. Un véritable spectacle.

Chaque personne a besoin de rêver et de voyager dans son quotidien. Si votre message leur offre cette chance, vous remportez haut la main votre pari. Quoi de plus efficace que les effets spéciaux pour ça ? Ils permettent d’apporter une démarche artistique supplémentaire dans votre communication audiovisuelle. Inconsciemment, vous attirez davantage l’attention de vos spectateurs en proposant un univers narratif et visuel unique.

Peu importe vos moyens, vous pouvez (et devez) en profiter !

Les effets spéciaux, initiateur de rêves pour tout budget

Première idée à enlever de tous les esprits : les effets spéciaux ne sont pas réservés aux stratégies de communication audiovisuelle avec un budget illimité. La majorité des petites entreprises pensent pourtant le contraire. C’est un préjugé que nous souhaitons combattre.

Si vous avez des moyens importants, bien sûr, vous possédez une plus grande liberté dans l’histoire que votre publicité va raconter. Vous allez pouvoir marquer les esprits plus facilement.

L’exemple le plus connu et le plus légitime reste celle de Cartier dévoilée en 2012. Avec un budget de 4.000.000 €  (et deux années de préparation intenses), la marque a déroulé le tapis rouge pour mettre en lumière ses valeurs et son histoire auprès du grand public.

Ce chef d’œuvre publicitaire nous transporte en voyage en compagnie d’une panthère, emblème de l’entreprise, découvrir de nombreux lieux références à l’histoire de la marque. Tout est absolument bluffant : les images, la musique, la mise en scène, le réalisme, l’ambiance et bien sûr, les effets spéciaux…

Son PDG de l’époque l’explique lui-même : « c’est une campagne parapluie sur la marque, destinée à créer du rêve ».

Vous avez bien lu : créer du rêve.

On rentre littéralement dans une autre dimension. Peu de marques peuvent se targuer de mettre autant d’argent dans une telle communication, mais les résultats sont au rendez-vous.

Pas besoin de complexer. Vous pouvez pertinemment faire parler de vous avec un budget nettement plus modeste en utilisant la force des effets spéciaux.

Un seul mot d’ordre. Créativité.

Vous pouvez tout à fait subtilement dissocier votre idée de scénario avec sa mise en œuvre.

Pour l’exemple, on peut évoquer une campagne de communication audiovisuelle de la marque de prêt-à-porter « NatureAlly » que nous avons réalisé.

Celle-ci développe l’image engagée et écologique de l’entreprise.

Loin d’être enchantée, nous suivons Marie-Solène Pasquier, l’unique actrice de cette publicité, dans sa routine matinale quotidienne pour aller travailler. Tout change lorsqu’elle se dévoile devant son dressing pour revêtir un haut NatureAlly. Son visage s’illumine, son humeur semble apaisée et la jeune femme se sent enfin en pleine harmonie avec la nature…

Le message est implicite mais il est là. Porter des vêtements de la marque vous rend spécial. Vous êtes engagé et soutenez l’écologie ainsi que la protection des animaux. Vous avez des valeurs très puissantes aujourd’hui.

Concernant l’aspect technique pour appuyer cet environnement naturel, 7 plans ont été truqués dont 5 corrigeant seulement quelques éléments visuels mineurs. (Vous pouvez d’ailleurs retrouver notre making-of)

L’astuce consiste à laisser suggérer le monde dans lequel évolue votre personnage. Ici, l’habitat de la protagoniste se trouve être une cabane installée au beau milieu d’un bois. Rien ne laissait présager non plus qu’elle allait partir travailler à l’aide d’une barque et une pagaie à la main, et pourtant… Ce n’est qu’à la fin que le voile est levé.

L’idée est déclinable à volonté. Vous pouvez très bien imaginer un personnage ou un objet totalement fictif en le dévoilant sur quelques scènes et laisser votre public faire le reste en suggérant sa présence dans le reste de la vidéo.

Voyons comment les effets spéciaux peuvent être de précieux alliés pour vous attirer les faveurs d’internet.

Un moyen efficace pour faire le buzz

Les gens aiment partager de bonnes histoires, surtout depuis la montée en puissance des réseaux sociaux. Un seul objectif doit occuper votre esprit si vous travaillez sur votre communication audiovisuelle : surprendre votre public.

Encore une fois, les effets spéciaux jouent un rôle essentiel dans cet objectif. Ils peuvent vous aider à proposer littéralement un contenu « jamais vu ».

Si vous arrivez à créer la surprise, à délivrer des images et un message auquel les gens s’attachent tout en vous accordant leur sympathie, il y’a de fortes chances pour que votre vidéo soit partagée et devienne virale.

C’est un réel avantage dans votre stratégie de visibilité. Vos idées vont être diffusées à grande échelle. C’est un moyen considérable pour améliorer votre réputation auprès de vos consommateurs.

L’usage des retouches numériques pour sauver vos images

Aussi appelées « effets spéciaux invisibles », ils sont bien plus présents que l’on imagine. Ces retouches numériques permettent de modifier certaines parties de l’image sans que le spectateur puisse s’en rendre compte.

L’un des exemples les plus connus prend place dans l’alimentaire. Pour pallier l’aspect réel des produits, les marques n’hésitent pas à les recréer numériquement afin de leur donner une apparence plus gourmande. C’est le cas notamment pour les hamburgers ou encore certains fromages qui ne seraient pas assez blancs.

Mais l’utilisation de ces retouches ne s’arrête pas là. Vous pourriez y avoir recours pour réparer une erreur de tournage, embellir un costume ou améliorer le teint de la peau des acteurs.

On peut même imaginer que le packaging de votre produit ait été modifié entre le tournage de votre vidéo publicitaire et sa diffusion. Celui-ci peut être remplacé directement en postproduction afin de ne pas montrer un emballage désuet et périmé.

Là est tout l’art de créer numériquement rien d’autre que la réalité.

Peut-on réellement se passer des effets spéciaux ?

Alors que la majorité des publicitaires se jette dessus à la moindre occasion, on pourrait penser que non. Pourtant, il existe encore des vidéos de très bonnes qualités qui ne font pas appel aux effets spéciaux.

Une des dernières en date : « L’amour, l’amour » d’Intermarché qui a littéralement subjugué plus de 2,5 millions de personnes en moins de deux jours en véhiculant une image de proximité très poignante.

Cette fois-ci, pas de truquages, juste une campagne réussit qui permet à la marque de se différencier allègrement de ses concurrents.

User d’effets spéciaux n’est pas une fin en soi ou une obligation. Elle offre cependant une certaine agilité et une plus grande liberté artistique.

Le plus important reste l’originalité si vous voulez vous démarquer de vos concurrents. Vous devez toujours songer à apporter quelque chose de nouveau et d’unique en évitant l’effet de « déjà vu » si meurtrier.

Si vous avez besoin d’informations sur l’utilisation des effets spéciaux dans votre communication audiovisuelle, venez nous en parler.